Chercher du travail en période de crise - Ou la résilience au coeur de la recherche d'emploi


Chercher un job quand tout est à l'arrêt pourrait paraître inutile, et la tentation de passer sa journée devant Netflix, de battre son record sur Fortnite pourrait être grande.

L'économie marche au ralenti : c'est un fait. Les entreprises se mettent en mode "survie" et doivent très certainement gérer une somme d'urgences et d'empêchements. Nous vivons une situation inédite, où l'imprévu et l'inconnu semblent prévaloir.

Dans ce contexte de turbulences, les entreprises ont adopté différentes attitudes dans leur politique de recrutement :

  • Un grand nombre mettent l'ensemble de leurs recrutements entre parenthèse, le temps de faire le dos rond.
  • D'autres, bénéficiant d'un développement accéléré du fait du contexte actuel (et oui, il y en a !), lancent des recrutements de façon urgente.
  • Et enfin, certaines poursuivent les recrutements engagés, avec un risque de ralentissement, ou de prudence accrue, dans la prise de décision.
Dans tous les cas, il est possible, et surtout essentiel, de mettre à profit le confinement dans sa recherche d'emploi.

Pourquoi ?
Nous faisons l'hypothèse qu'à la reprise, car il y aura une reprise, la pénurie de cadres et de profils experts existant il y a de cela quelques jours, sera sans doute plus forte encore. Etre dans les starting blocks pour profiter pleinement de la reprise est sans doute un enjeu majeur. Et il est également essentiel d'envisager profiter d'un moment avec beaucoup moins de concurrence en face de vous. En effet, notre premier constat aujourd'hui est que les candidats sont frileux et ne veulent pas démarrer un processus de recrutement actuellement. Ils préfèrent rester en sécurité chez leur employeur actuel. Quelle aubaine !

Cette période "sans contact" peut donc être utilisée bénfiquement. Alors c'est le moment d'OSER. Et plus que jamais "Chasser son job" se révèle d'actualité.
L'enjeu premier est d'optimiser ce temps et de l'utiliser pour être prêt dès les premiers signes de reprise. Voire même de les anticiper.

Comment ?
Plus que jamais, il est nécessaire de se montrer proactif. Pour rester dans cette dynamique de recherche, vous pouvez : 
  • Travailler vos cibles à la lueur des événements pour éventuellement réorienter votre recherche.
  • Poursuivre votre démarche de prise de contacts : proposer des échanges téléphoniques. Utiliser ce temps où chacun dispose finalement de davantage de temps pour nouer des relations, comprendre des secteurs,...
  • Peaufiner votre positionnement et votre discours. A vous de vous montrer apporteur de solutions. Finalement, qu'allez-vous apporter à une entreprise ?
Au-delà de votre recherche d'emploi stricto-sensu, le temps que vous économisez aujourd'hui en ne vous déplaçant plus, par exemple, peut trouver de multiples applications, indirectement utiles à votre recherche d'emploi, comme :
  • Lire la presse.
  • Approfondir une compétence qui pourrait être utile à l'avenir (Par le biais des MOOC). Si vous ne parlez pas suffisamment bien l'anglais, cela n'est pas le premier jour de votre nouvel emploi que vous allez vous y mettre sous prétexte que vous êtes hyper motivé ! Donc anticipez et tous les matins consacrez une heure de votre temps à des podcasts, conversations,...
  • Développez votre réflexion en lisant des livres inspirants sur le leadership, le management, le développement personnel. C'est le moment où jamais !
  • Participez à des conférences en ligne pour partager et nourrir votre réflexion.
Vous l'aurez compris, mettre la situation actuelle à profit dans votre recherche d'emploi est LA bonne idée. Car bien qu'enfermé, vous êtes libre de vos recherches devant votre écran, libre de travailler vos arguments, libre de rêver votre prochain job et de vous y préparer.
 

Posts les plus consultés de ce blog

Le réseau n'est pas un kleenex que l'on jette après usage !

Chasser son job, c'est faire la différence !